Date By Fred
Office garden photo

Pour braver la grisaille hivernale, je vous propose de partager nos retours, positifs comme négatifs, sur le choix d'implanter une entreprise (software startup) dans une petite ville de province.

Province rurale

Mâcon est une petite ville de 35.000 habitants, à l'extrême sud de la Bourgogne, et limitrophe avec l'Ain et le Rhône. Plutôt réputée pour ses vins et sa gastronomie, Mâcon est néanmoins très proche de Lyon (entre 30 et 45min en train), et relie Paris en 1h40 par TGV. On ne parle donc pas de n'importe quelle province non plus ! ;)

Niveau perso

Pour les bons côtés, quand on arrive d'une grande ville, on révise très rapidement ses repères temporels et spatiaux : on traverse la ville en moins de 5 minutes (ici, un bouchon c'est quand il y a 3 voitures à un feu rouge), le prix de immobilier (bien qu'en hausse) permet d’acquérir un palace en vieilles pierres+parc+verger pour le prix d'un F1 parisien, bref, l'un des principaux atouts de Mâcon est sa qualité de vie, surtout pour une jeune famille. Pour les mauvais côtés, c'est clair que le curseur est plutôt dans la seconde partie de la phrase pour le slogan "la ville à la campagne" : ceux qui sont habitués au shopping impulsif auront vite fait le tour des rues marchandes, le nombre de réstos étant plus restreint on se retrouve également plus souvent aux mêmes (bonnes) tables. Après, on peut voir le potentiel. La médiathèque est loin d'être ridicule, le premier multiplexe de cinéma offre depuis quelques mois une quinzaine de salles, les activités sportives et musicales sont de qualité, les manifestations culturelles sont modestes mais en nombre et en qualité croissantes. Là encore, les repères citadins sont perturbés : on peut se garer, on n'a pas de file d'attente interminable, on n'est pas à des km de la scène, etc.

Niveau entreprise

J'arrive enfin dans le vif du sujet : retour d'expérience sur l'implantation d'une startup hightech dans une petite ville de province. Néanmoins les deux paragraphes précédents sont importants et retracent le cheminement personnel d'un dirigeant d'entreprise, ayant également une conjointe et des enfants, cherchant une qualité de vie inatteignable dans une grande ville, mais ne voulant pas non plus s'enterrer au fin fond d'un désert rural. Bref, concernant l'implantation mâconnaise de Tetrane, voici quelques +/- que je peux partager :

  • (+) facilité d'accès aux financements de l'innovation technologique :
    • les financements sont souvent régionalisés, et même si les budget bourguignons sont moins élevés que ceux de nos voisins rhône-alpins par exemple, nous sommes moins nombreux à les solliciter et au final les enveloppes perçues sont plus importantes.
    • sur le même principe, les interlocuteurs sont également beaucoup plus atteignables (BPI/Oséo, inspecteurs du CIR, Région, etc.), ce qui permet d'avoir des échanges très efficaces et d'éviter bien des tracas administratifs
  • (+) dynamisme des acteurs locaux
    • pour faciliter notre implantation : loyers et local adapté à notre activité (sécurité)
    • pour développer l'activité (investissement dans les infrastructures comme la fibre optique)
  • (+) attrayant pour le recrutement (cadre de vie)
  • (-) manque de visibilité pour le recrutement (cf paragraphe après)
  • (-) demande un minimum d'anticipation (et de budget) pour aller aux conférences/colloques parisiens
  • (+) distance géographique filtre le 'bruit' et permet de se focaliser sur l'essentiel
  • (-) décalage entre activités locales "traditionnelles" et ambition startup (attention à bien choisir ses conseils juridiques/comptables/financiers, ceux "sur place" n'ont pas forcément l'expérience attendue sur son type d'entreprise)
  • (+) position centrale sur axe nord-sud français
  • (+) on n'a pas de problème de pollution de l'air ! :)

Beaucoup de choses se passent à Paris, et l’éloignement géographique est un paramètre à ne pas sous-estimer. D'un autre côté, beaucoup de choses se passent également aux 4 coins du monde, et si on ne veut pas passer sa vie dans les avions, que l'on soit Parisien ou Mâconnais, on utilise la toile pour s'informer, nouer des contacts ou communiquer :) Même si rien ne remplace un vrai contact humain, le monde numérique gomme les frontières, qu'elles soient inter-nationales ou intra-nationales.

Concernant le recrutement, la "petite ville de province" est à double tranchant : tout le monde rêve de trouver un job extra avec une excellente qualité de vie perso. Mais les moteurs de jobs filtrent : quel ingé lyonnais, grenoblois, montpellierain ou parisien coche "Bourgogne" dans la liste des régions dont il veut voir les annonces ? Il y a des astuces pour passer ces frontières, qui marchent plutôt bien (depuis 3 ans nous avons eu des candidats motivés venant de Nice, Bordeaux, Lille, Rennes, Montpellier, IDF, Grenoble, ...) mais ça demande plus de temps et d'adaptation pour les trouver et mener le process de recrutement.

Concernant le business, pour l'instant je n'ai vu ni frein ni boost. Notre business model n'est clairement pas un business de proximité. Avec un mode de distribution numérique adapté, travailler pour son voisin ou un client à l'autre bout de la terre revient au même.

Pour conclure, concilier qualité de vie perso, épanouissement professionnel et développement de l'entreprise n'est de toutes façons pas facile, où que l'on se trouve. J'espère que ce petit retour d'expérience incitera d'autres entrepreneurs à choisir réellement leur lien d'implantation plutôt que de "suivre sans se poser de question" : où est-il réellement pertinent de vivre, travailler et se développer ?

En annexe, petit reportage photo de ce que l'on s'autorise à montrer de nos locaux, que nous occupons depuis un peu plus d'un an, les anciens (visibles ici) étant devenus trop petits pour notre équipe.

image1

Nous sommes installés depuis fin 2012 dans un ancien site industriel réaménagé, et dédié exclusivement à des entreprises innovantes, sur 11 000m2 de bureaux.

image2

Notre bâtiment est dédié à l'IT, nous étions les premiers occupants, maintenant 4 entreprises, et 2 nouvelles nous rejoignent début 2014, ce qui remplira quasiment les 700m2 de l'étage.

image3

Vue sur l'atrium. Attention aux proportions, chaque niveau fait 6m de haut !

image4

Pendant que nous avons les mains dans la crypto, Chaos attend que l'on joue avec lui. À moins que ce ne soit l'inverse...

image5

Les bords de Saône sont très agréables, la région dispose de nombreuses voies vertes/bleues (anciennes voies ferres ou berges réaménagées pour la course à pied ou à vélo)


Comments

comments powered by Disqus